Atlantide

Principauté maritime / Seafaring Principality

Refondation

Considérant que depuis la submersion de l’Atlantide il y a douze mille ans, l’esprit de lucre et la soif de pouvoir ont été les seuls buts des dirigeants politiques et économiques du monde, ce qui a conduit à sa chute actuellement en cours ;

Considérant que la sédentarisation des sociétés humaines a conduit à ces dévoiements de l’esprit humain que sont l’égoïsme, le repli sur soi, la concupiscence, la volonté de domination ;

Considérant que cette sédentarisation est cause directe de la submersion à venir de la plupart des terres arables permettant la survie éventuelle de l’humanité ;

Considérant l’absolue et urgente nécessité de protéger les générations futures des ravages économiques, financiers, politiques, religieux, mentaux ou culturels de l’hypocrisie présente et de la barbarie à venir ;

Considérant qu’aucune tentative de coexistence pacifique ou d’intégration de groupes humains avec des populations voisines n’a jamais permis à l’humanité de parvenir à la paix de manière durable ;

Considérant que le nomadisme, terrestre ou maritime, bien que plus respectueux par essence de Dame Nature, est dénigré et persécuté partout par les pouvoirs sédentaires en place ;

Considérant que l’espérance des générations futures, comme l’avenir de la civilisation et de l’humanité, passent par le partage des valeurs collectives et individuelles propres dudit nomadisme, notamment maritime, voire de son mode de vie ;

les présents et représentés rétablissent à compter de ce jour, 1er août 2015, la principauté maritime indépendante et souveraine universellement connue sous le nom de :

Atlantide.

Comme cela est attesté depuis Platon, son territoire a disparu sous les eaux de l’océan. Sont désormais considérés comme territoires atlantes les navires immatriculés en Atlantide, ou les territoires vierges, abandonnés ou non revendiqués, que les Atlantes pourront occuper, provisoirement ou définitivement, en propre ou en paréage avec d’autres nations ou groupes humains.

La Principauté est un sujet de droit public international doté d’une pleine souveraineté fonctionnelle et territoriale sur les navires qui battent son pavillon et les territoires qu’elle pourra occuper. Elle délivre Certificats de Nationalité à ses ressortissants ; et Certificats de Pavillon à leurs navires.

La Principauté se reconnait dans la Charte de l’Organisation des Nations Unies et dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Elle reconnaît l’ensemble des traités internationaux régissant les relations entre États indépendants et souverains et soutient les autres peuples asservis dans leurs démarches vers leur reconnaissance.

Les armes de la Principauté sont d’azur au trident d’or, symbole de liberté sur toute la surface de notre planète bleue. La couronne signifie l’indépendance et la souveraineté absolue de la Principauté dont le drapeau reprend le blason, que chaque atlante peut librement utiliser.

Sa devise est « Askatasun eta errespetu ». Son hymne national est « Imagine » de John Lennon. Sa monnaie est le cauri. Sa fête nationale est le 1er août, jour anniversaire du présent Acte de Refondation.

Comme dans l’Atlantide antique, la Principauté est une dyarchie libertaire dont les Vice-Rois ont des prérogatives identiques. Leur fonction n’est pas héréditaire et prend fin l’année de leur soixante-quinze ans. Leur sexe biologique est indifférent.

L’accession à la nationalité atlante se fait par le droit du sol, le droit du sang, l’adoption selon la coutume antique, ou la naturalisation prononcée par un Vice-Roi. La pluri-nationalité est un droit reconnu aux atlantes. L’âge de la majorité est fixé à quatorze ans. Peuple responsable et fier de son histoire, de sa légende, et de ses valeurs, la population atlante est exclusivement composée de personnes physiques.

La Principauté n’entretient ni armée ni police et se déclare en paix avec l’ensemble des autres nations. Les atlantes pratiquent leur mode de vie maritime nomade au gré de chacun, dans le respect des lois des pays d’accueil. La notion même de compétition ou de conflit leur est étrangère. Non violents, ils partagent confiance, loyauté, compassion, souci de l’intérêt commun ; ils ne pratiquent aucune violence ni aucun prosélytisme à caractère politique, moral ou religieux.

La Principauté est une nation écologiste : aucune activité humaine ne peut justifier une remise en cause de l’état de la planète, notamment celui des eaux des océans. L’exploitation des richesses marines quelles qu’elles soient ne peut se faire que dans le plus strict respect des principes naturels et avec le souci permanent d’une frugalité vertueuse en faveur des générations futures qui nous prêtent leur planète. Les atlantes œuvrent en permanence pour préserver leur océan.

La Principauté est une nation naturiste afin de gommer tous signes de distinction sociale, culturelle ou de richesse financière, étrangers par nature à son esprit. La tenue nationale atlante est la nudité : quand celle-ci est impossible, les atlantes se reconnaissent au port du kilt, antique tenue de l’Atlantide, dénommé aussi paréo, lava-lava, sarong ou pagne sous diverses latitudes, ou plus discrètement au blason cousu sur leurs vêtements.

SM Kaloni le Navigateur, Vice-Roi d'Atlantide

Missions

De même que la pluri-nationalité est un droit reconnu des princes atlantes, la pluri-territorialité est reconnue par la Principauté, qui se soucie de l’usage qui est fait d’un territoire, lequel doit rester viable pour les générations futures, et non de sa propriété.

Le mode de vie atlante est frugal par nature. Les atlantes veillent à ne laisser qu’une empreinte minimale sur la planète de nos enfants, et participent à des missions environnementales, scientifiques ou humanitaires, courtes ou de longue haleine, menées par d’autres nations ou par des organisations internationales ou non gouvernementales, quel qu’en soit le statut. Ils opèrent aussi sur leur seule initiative, seul ou en groupe, au profit du littoral ou des eaux limitrophes de certains territoires, atlantes ou non, en concertation ou pas avec les individus ou les autorités locales concernés.

Depuis plusieurs années, plusieurs portions du littoral français, des îles grecques, espagnoles, caribéennes et américaines, ont ainsi fait l’objet d’opérations de nettoyages répétées qui ont permis de recueillir plusieurs dizaines de mètres cubes de déchets divers à longues durées de vie, dont l’origine de certains était à l’évidence volontaire ou consécutive à une négligence qui aurait pu être évitée facilement. L’éducation à l’environnement est aussi une des actions régulièrement menées par des atlantes, sans forcément mettre en avant leur nationalité. Notre planète-océan est un bien commun, les humains n’en sont que des usufruitiers.

Contact

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×